Bienvenue sur le site de

BERNARD PALMIER
7ème DAN de l'Aïkikaï de Tokyo
Shihan

Le point de vue d’ Hélène RICHARD...

Suivre un stage de Bernard Palmier Shihan, fût-il en mitori geïko, est toujours pour moi, un moment d’intense enseignement où la voie trouve ampleur, profondeur et lumière.
De tout mon cœur, grand grand merci Bernard.
[https://ishikidojo.wordpress.com/2017/03/05/aikido-la-verite-cachee-ou-lefficacite-martiale/]

.

+

Shoshin

Traduction : Anne Verheyden The 24th of January 2016, will mark the 20th anniversary of our teacher, Yamaguchi Sensei’s departure… SHOSHIN Within the legacy left by Yamaguchi Sensei, at the boundaries where technique and spirituality converge, resides the notion of “shoshin” meaning to “foster or to return to the spirit of our beginnings.” At his death, at the age of 73, ranked 8th Dan in the martial practice of Aïkido, Yamaguchi Sensei was an emblematic figure of the Tokyo Aïkikaï where he taught (...)

.

+

The Riaï : a Systemic approach to Aïkido

Traduction : Anne Verheyden
The Riaï 理合い
A Systemic approach to Aïkido The practice of Aïkido can be likened to a system, that is to say “an ensemble of elements in interaction, united towards attaining common final results…” . Borrowed from the concept of “systems analysis,” the notion of “common final results,” or of the finalization of something conclusive is pertinent if one is describing an organization, a company or a project, it is seemingly less so in describing Aïkido. For any such global (...)

.

+

Evaluation aux passages de grades dan.

Lors de son séminaire de décembre dernier, le Collège Technique National, comme notifié dans le compte-rendu de son Président Bernard PALMIER, s’est ému de la rumeur persistante selon laquelle « il y aurait une façon précise et unique de présenter les techniques aux examens de grades "dan" » et a confié à Franck NOEL le soin de rédiger un texte pour en finir avec cette idée aussi fausse que (...)

.

+

Le 24 janvier 2016, cela fera 20 ans que Maître YAMAGUCHI nous a quittés...

"SHOSHIN"
Dans l’héritage que nous a laissé YAMAGUCHI Sensei, aux confins de la technique et de la spiritualité, il y a la notion de « shoshin » que l’on pourrait traduire par « Garder l’esprit du débutant ».
Yamaguchi Sensei est mort à l’âge de 73 ans, le 24 janvier 1996. 8ème Dan d’Aïkido, il était une figure emblématique de l’Aïkikaï de Tokyo où il enseignait depuis 1961. Il a eu parmi ses élèves bon nombre de techniciens français dont Christian Tissier, Franck Noël, Bernard Palmier, Bruno Zanotti... (...)

.

+

"L’Aïkido, l’histoire d’une vie..." Entretien avec Bernard Palmier Shihan

Premier entretien d’une série de trois mis en ligne sur le blog "aikidoblogtrotter"
http://aikidoblogtrotter.unblog.fr/...

.

+

Acquisition d’un langage commun....

BASE/PROGRESSION
Un certain nombre de notions sont à prendre en compte dans l’organisation d’une progression, qu’il s’agisse d’une progression sur une séance (plan de cours) ou d’une progression sur une ou plusieurs saisons. Voici quelques unes de ces notions, cette liste n’est pas exhaustive :
1. Technique (waza) 2. Variation, développement, enchaînement (henka-waza) 3. Variante 4. Principe (Kihon) 5. Kihon waza 5. Forme de référence 6. Forme de base 7. Educatif 8. Schéma ou structure de base 9. (...)

.

+

Kihon Waza

Clarifier la notion de KIHON WAZA
L’expression kihon-waza semble n’apparaître que dans les arts martiaux. Les dictionnaires japonais français consultés ne donnent pas de traduction littérale de cette expression ; on trouve séparément les significations suivantes : Kihon : base, fond, élément, principe, fondement, fondamental, rudimentaire, élémentaire, essentiel, principal… Waza : art, technique, tour, prise... Si on se réfère aux sens accordés à chaque terme, on peut traduire kihon-waza par (...)

.

+

Principes relevant du Shin / Gi / Taï

Liste de principes non-exhaustive et discutable élaborée au cours des séances d’écoles des cadres de la ligue Île de France...
SHIN (Valeurs spirituelles, relationnelles...)
Contrôle de soi, maîtrise de soi
Calme, sérénité, tranquillité
Disponibilité, adaptabilité
Relation, ouverture, accueil, écoute
Respect de soi,
Respect de l’autre, générosité (faire progresser l’autre sans le mettre en danger)
Intégrité, clémence, non-violence (Préserver et renforcer l’intégrité physique et mentale de part (...)

.

+

Henka waza

Le Henka waza développe les points suivants :
La liberté d’expression : connaissance et maîtrise du répertoire, variété et facilité dans la pratique.
L’adaptabilité : pratique maîtrisée et contrôlée quel que soit le partenaire ; saisir les opportunités offertes par Uke ;
Le Ri aï : capacité à conserver une logique dans des formes très différentes. La logique ce sont les principes.
La présence de part et d’autre : la réactivité de Uke, la capacité de Tori à exploiter la réaction de Uke, globalement le (...)

.

+

Kaeshi waza

DEFINITION :
On traduit habituellement Kaeshi waza par techniques de "contre". En fait, Kaeshi vient du verbe « kaesu » qui signifie « rendre, renvoyer, retourner ». On retrouve ce terme dans des expressions comme Kote gaeshi, Ude gaeshi (retournement du poignet ou de l’avant-bras), Kiri kaeshi (coupe en retour). Il s’agit donc dans Kaeshi waza d’un retournement de situation (uke devient tori / tori devient uke). L’idée de contre ou de contrer le partenaire ne donne pas le sens exact du kaeshi (...)

.

+

Rôle de l’atémi dans la construction d’une technique

Dans la construction d’une technique, l’atémi a différentes fonctions qui présentent des caractéristiques communes :
1. L’atémi est étroitement lié au principe d’Irimi qui se caractérise :
par l’intention et la détermination (Shin) ;
par une réelle distance de frappe et un contrôle de l’axe médian (Gi). 2. Pour autant l’atémi n’est pas porté. Il est plus persuasif que dissuasif dans la mesure où son rôle est de contribuer à diriger, orienter ou canaliser le partenaire dans le sens de la technique en (...)

.

+

Le Ri aï : une approche systémique de l’Aïkido

Le Ri aï 理合い
Une approche systémique de l’Aïkido.
L’Aïkido peut être considéré comme un système, c’est-à-dire « un ensemble d’éléments en interaction, solidaires par rapports à des finalités communes… ». Le mot « finalité » est emprunté au vocabulaire de l’analyse « système ». Cette notion qui renvoie à quelque chose d’abouti est pertinente si l’on parle d’une organisation, d’une entreprise ou d’un projet, elle l’est beaucoup moins pour l’Aïkido. Une finalité se (...)

.

+

Armes / mains nues

Tentative de clarification des relations entre le travail des armes et le travail à mains nues en Aïkido : Le Riaï 理合い
Parmi ses modes d’application, l’Aïkido intègre le « Buki Waza », le travail des armes. Il est donc essentiel pour le pratiquant et l’enseignant d’établir des liens entre le travail des armes et le travail à mains nues (Ri aï).
Nous avons coutume d’entendre dire ou de lire que l’Aïkido vient des armes et en particulier du sabre et de la lance. Même si c’est le cas, cette affirmation nous (...)

.

+

Aïkido et non violence

Quelques pistes de réflexion destinées aux enseignants et aux futurs enseignants...
Dans quelle(s) perspective(s) s’inscrit la pratique de l’Aïkido ? • Ce qui est clairement annoncé par l’Aïkikai de Tokyo c’est le « rôle social de l’Aïkido par le travail du corps et de l’esprit. » Ce qui est mis en avant ce n’est pas le développement personnel mais le développement collectif. Voici quelques éléments qui précisent les perspectives de l’Aïkido dans ce sens : • La capacité à gérer les conflits par une stratégie (...)

.

+

La relation Uke / Tori

(cet article reprend l’article précédent "Aïkido et non-violence" en se focalisant sur la relation Uke / Tori...)
On parle souvent de l’Aïkido en disant ce qu’il n’est pas, en le comparant à d’autres arts martiaux ou à des sports de combat. On ne sait pas toujours présenter notre discipline dans ce qu’elle a de particulier. La relation Uke/Tori est une des caractéristiques, des particularités de l’Aïkido. A ce titre elle mérite d’être explicitée. Bien sûr, cette relation se vit ; elle peut difficilement (...)

.

+

Essai de clarification des critères d’évaluation aux 3ème et 4ème dan

Pour un 3ème ou 4ème dan, la notion de fluidité peut-être considérée comme un critère déterminant. La fluidité n’est pas un processus, mais un résultat. C’est la conséquence de la maîtrise et de la mise en œuvre dans la pratique des principes structurants de l’Aïkido... La notion de fluidité permet d’avoir une autre lecture des critères d’évaluation, une lecture plus adaptée aux 3ème et 4ème dan...
La fluidité peut se décliner de la façon suivante : - Liberté d’expression : connaissance et maîtrise du (...)

.

+

"A propos des grades de Haut Niveau..."

(Entretien avec Bernard PALMIER suite à sa nomination au grade de 7ème dan - diffusé par la revue d’Aïkido FFAAA fin 2007...)
Vous venez d’être nommé 7ème dan , pourriez-vous nous dire par qui et comment ce grade est décerné ? Le 7ème dan est attribué par la CSDGE au nom de l’UFA , à l’issue d’une demande faite par le bureau fédéral de la fédération d’appartenance. Comme tous les « dan », c’est un grade d’Etat reconnu par le Ministère de la Santé, de la Jeunesse et des Sports puisque la CSDGE a la délégation (...)

.

+